Réservez
ᐊᔅᒌ

Territoire

Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. Bienvenue chez les Cris. Rares sont ceux qui peuvent se vanter d’avoir déjà mis le pied sur ce territoire méconnu au nord du 51e parallèle. Pourtant, il représente à lui seul un cinquième du territoire de la province de Québec, une taille comparable à la superficie de l’Allemagne. Aussi appelée les Terres-Cries-de-la-Baie-James, cette région québécoise nordique de 350 000 km2 vous émerveillera par ses villages cris, par sa faune et sa flore nordiques et par l’immensité de sa nature.

Faites immersion dans nos communautés cries

Waskaganish ᐋᔅᑳᐦᐄᑲᓂᔥ

51° 12′ 00″ N, 78° 46′ 00″ O
Village cri de plus de 2500 habitants, Waskaganish est la ville côtière la plus au sud de la région, à l’embouchure de la rivière Rupert. Son nom, signifiant petite maison en langue crie, rappelle le premier poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson qui s’y trouvait autrefois. Les Cris y sont toutefois établis depuis des milliers d’années et continuent aujourd’hui de vivre au rythme de la nature et de l’air salin de la baie James.

Eastmain ᐄᔅᒣᐃᓐ

52° 14′ 00″ N, 78° 30′ 00″ O
Le petit village cri d’Eastmain porte le même nom que la rivière qui l’héberge sur sa rive. Ce nom provient du poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson qui y était autrefois établi. Malgré le fait que ce soit la communauté autochtone de la région d’Eeyou Istchee la moins populeuse, les habitants vous y accueilleront à bras ouverts pour vous faire partager leurs traditions ancestrales cries. À partir d’Eastmain, il est possible de rejoindre l’ile de Cape Hope qui a accueilli une communauté Inuit jusqu’en 1960, dont l’histoire est intimement liée à la communauté d’Eastmain. Apprenez-en davantage en visionnant le reportage Nunaaluk: A Forgotten Story.

Wemindji ᐧᐄᒥᓂᒌ

‎53° 00′ 00” N, 78° 49′ 00” O
La signification derrière le nom du village de Wemindji évoque à merveille les paysages qui vous y attendent. Située à l’embouchure de la rivière Maquatua, Wemindji, traduction du mot cri désignant les collines peintes et les montagnes ocres, est une communauté dynamique de plus de 500 habitants. Les Cris qui y habitent ont un profond attachement aux traditions et aux pratiques de leurs ancêtres qu’ils transmettent de génération en génération.

Partez à l’aventure dans la baie et découvrez nos îles côtières

La baie James ne serait complète sans ses magnifiques îles côtières. Vous rencontrerez en mer l’île Charlton (52° 00’ 00” N, 79° 00’ 00” O) qui sera au cœur de nos expéditions. Autrefois, cette île accueillait un poste de traite pour la fourrure, mais elle reste encore aujourd’hui quasi inhabitée et intouchée. Étant la deuxième plus grande île de la baie James, sa taille équivaut environ 80% de celle de l’île de Montréal. De nos jours, l'île qui présente une faune et une flore nordiques est un lieu prisé par les Cris pour la chasse aux oies du printemps.

Non loin de là, à une quinzaine de kilomètres de l’île Charlton, l’île Trodely (52° 14’ 00” N, 79° 26’ 00” O) accueille la population d’ours polaires la plus au sud dans le monde. Vous retrouverez un peu plus au nord les îles Twin (53° 10’ 00” N, 79° 55’ 00” O), qui forment le duo composé de l’île du Nord et l’île du Sud. Elles hébergent de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs majestueux et une faune nordique impressionnante, comme l’ours polaire et le morse. C’est d’ailleurs pourquoi les îles Twin de la baie James sont une réserve faunique protégée depuis 1939.

Au large des côtes, à partir d’Eastmain, il est possible de rejoindre l'île de Cape Hope qui a accueilli une communauté inuite jusqu’en 1960 et dont l’histoire est intimement liée à la communauté d’Eastmain. Apprenez-en davantage en visionnant le reportage Nunaaluk: A Forgotten Story.

Consultez nos forfaits pour savoir quelles îles vous aurez la chance de découvrir lors de votre séjour en territoire cri.

Découvrez nos richesses naturelles et historiques

En naviguant sur les eaux de la baie James, les curieux pourront s’arrêter sur ces îles à la géologie exceptionnelle grâce aux impressionnantes veines de quartz et de basalte, témoignage du passé volcanique de la région.

Le territoire où sont établis les Cris regorge d’histoire. À Sanders Pond, des fouilles archéologiques ont permis de découvrir de nombreux outils en pierre polie datant de 4000 ans, comme des couteaux et des pointes de flèches.

À Smokey Hill, en plus de trouver des objets en pierre, une grande sélection de morceaux de céramique a été découverte dans le sol. Ces pièces archéologiques sont des témoins du riche passé du territoire cri et les voyageurs seront invités à s’immerger dans cette histoire et celle des premiers arrivants européens en terre crie.

Les Cris (ᐧᐋᒋᔦ), peuple nomade de chasseurs

Occupant le territoire depuis près 5000 ans, les Cris d’Eeyou Istchee perpétuent les activités traditionnelles de leurs ancêtres : la chasse, la pêche et la cueillette.

Le territoire des Cris fut un important lieu pour la traite des fourrures durant le 17e siècle et pendant près de 300 ans. À la suite des contacts avec les Européens, les Cris sont devenus des trappeurs, reconnus pour la qualité de leurs fourrures et leur habileté à la préparer.

La météo d’Eeyou Istchee Baie-James

Qui dit aventure nordique, dit météo nordique! Mais n’ayez crainte, de mai à septembre, la météo d’Eeyou Istchee Baie-James n’a rien de glacial. À Waskaganish, la température maximale moyenne oscille entre 12 °C et 21 °C. Les minimums peuvent osciller entre 5°C et 8 °C. Juillet est le mois le plus chaud chez les Cris!
Cela dit, nous conseillons aux voyageurs de prévoir plusieurs couches de vêtements afin de bien s’adapter à tous les types de météos. Il est également recommandé de prévoir des vêtements adaptés pour la pluie et une protection contre les insectes piqueurs (vêtements et produits répulsifs).
Vous ne savez toujours pas quoi mettre dans votre valise? Écrivez-nous, on vous donnera un coup de main!

Prêt à découvrir l’immensité de notre territoire?

Réservez